La compagnie du Chat Noir

Groupe créé par des joueurs, contact : Théo Rosier (facebook)
 

   Nombreux ont été ceux dépossédés après les guerres qui ravagèrent le monde. Parmi ces derniers, des chevaliers sans seigneurs, des hommes de fortune sans contrats, sans compter le petit peuple ayant perdu terres et familles. Sans but et sans foi dans ce qui restait de ce monde, ils avaient tous un point commun, le désespoir. Mais même dans la fange la plus puante qui leur semblait être leur nouveau quotidien, certains trouvèrent une nouvelle voie. Une petite lueur d’espoir, une raison d’être, une fin à leurs tourments.
  Un homme les rassembla autour d’une seule et même cause, la leur, celle de la compagnie, celle du Chat Noir. Un nouveau dessein qui les mena a se battre non plus pour leur survie mais pour vivre en tant qu’Hommes. Cette armée hétéroclite a parcouru un long périple à travers les ruines du monde, vendant ses services, pillant, saccageant et massacrant tout ennemi sur son chemin.

Après plusieurs années d’errances, celle-ci atteignit le berceau d’une nouvelle " civilisation ", les Terres Sauvages, royaume des réfugiés avec pour capitale la ville de Fort-Espérance. La troupe s’est installée dans les bas quartiers de la ville, et fut peu de temps après recrutée par le capitaine de la milice locale, Trévor.
 

   Cependant le calme de ce nouveau foyer fut de courte durée. À peine arrivés, une dispute éclata entre les membres de la compagnie. A cause de la poigne de fer du capitaine Lukas, ce dernier fut évincé lors des élections de la commanderie. Furieux de sa défaite, Lukas rassembla ses partisans et organisa un coup d’état contre le nouveau capitaine, profitant de l’incompétence de ce dernier pour justifier son action. Son pouvoir fut ainsi rétabli sur la compagnie, matant au passage ses opposants politiques.

   Lors des troubles qui suivirent la mort du roi Mélodonir et l’ascension de Trévor, la compagnie se retourna contre son employeur, ce dernier payant la compagnie avec misère et usant de loi de conscription, bafouant les codes des mercenaires et soldats libres.
  Après l’exécution de Trévor, un conseil des peuples fut convoqué pour décider de l’avenir de Fort Espérance. Lors de celui-ci les représentants du Chat Noir prirent le parti du seigneur Enguerrand, chef du peuple galaturien, ceci pour éviter que la ville ne tombe dans les mains d’un chef barbare local. Sous la tutelle de ce nouveau seigneur, la compagnie reçu la garde de la ville et la charge de la sécurité des terres alentours, bataillant férocement contre les monstres et la racaille sauvage pullulant en ces terres troublées.

 Cette armée de soldats libres est dorénavant une force de colonisation et de civilisation... Où s’arrêteront leurs ambitions ?